ZAC de la Souchais et Ekho Sud

La Communauté de communes crée deux nouvelles zones économiques sous la forme de ZAC (zones d’aménagement concerté) à La Souchais (Beaurepaire) et EKHO Sud (Les Herbiers), soit près de 50 ha disponibles à partir de 2018.

30 parcs d’activités sur 470 ha de terrains viabilisés, des entreprises dans le Top 10 de leurs marchés, des réseaux d’entrepreneurs solidaires et des synergies gagnantes : l’esprit d’entreprendre du Pays des Herbiers n’est plus à prouver. Grands groupes, PME performantes, jeunes pousses, … y partagent une même soif de réussite.

Pour confirmer cette réussite et pérenniser les emplois, la collectivité se doit de continuer à anticiper et aménager de nouveaux espaces pour les entrepreneurs de demain. Les zones de La Souchais à Beaurepaire – dans le prolongement de la zone existante – et de Ekho Sud aux Herbiers – au sud du parc Ekho existant – sont inscrites de longue date en zonage économique dans les PLU communaux.

« Concrétiser ces ZAC va nous permettre de disposer de parcelles immédiatement commercialisables, de tailles variées, pour répondre à des besoins divers. On le sait, quand les porteurs de projet nous sollicitent et nous mettent en concurrence, notre réactivité est déterminante », souligne Roger Briand, vice-président de la Communauté de communes en charge de l’économie.

zac-situation

 

LA SOUCHAIS (BEAUREPAIRE)

A l’issue du diagnostic, les orientations qui se dessinent pour l’aménagement de ce secteur sont les suivantes :

  • Proposer de nouveaux espaces de superficies variées répondant aux besoins des entreprises : parcelles moyennes en partie nord
    (de 3000 à 5000 m2²), grandes parcelles en partie sud (à proximité de l’autoroute, 3 à 6 hectares) pour ce secteur.
  • Veiller à une bonne intégration paysagère des constructions, et notamment de celles qui viendront s’implanter le long de l’autoroute, les terrains en question représentant une véritable vitrine économique du Pays des Herbiers.

EKHO SUD (LES HERBIERS)

A l’issue du diagnostic, les orientations qui se dessinent pour l’aménagement de ce secteur sont les suivantes :

  • Proposer de nouveaux espaces de superficies variées répondant aux besoins des entreprises : parcelles moyennes au nord et à l’est (5000 à 7000 m2²) ; grandes emprises à l’ouest (5 à 10 hectares) pour ce secteur.
  • Desservir cette nouvelle zone d’activités par le giratoire existant au nord, ainsi que par un accès secondaire au sud
  • Veiller à garder une bande tampon avec les habitations existantes au village de l’Orvoire

 

La procédure

Pendant toute la durée du projet, habitants, associations locales et autres personnes concernées sont associés dans le cadre de la concertation publique. Une réunion publique s’est ainsi tenue le 26 avril 2017.

Consultez la présentation en cliquant ici.

Il est possible de suivre l’avancée du projet via :

  • des articles dans la presse locale ou le magazine intercommunal ;
  • le site internet de la Communauté de communes ;
  • la mise à disposition, en Mairie de Beaurepaire et à la Communauté de communes
    • des documents relatifs au projet,
    • d’un registre destiné à recevoir les avis,
    • de panneaux d’exposition

 

Pour mener à bien cela, la Communauté de communes – dans le cadre d’une mise en concurrence – a retenu les partenaires et bureaux d’études suivants :

  • Vendée Expansion comme Assistant à la maîtrise d’ouvrage,
  • la société Citadia comme urbaniste pour l’étude de l’aménagement du site,
  • la société Atlam comme bureau d’étude chargé du diagnostic environnemental (faune, flore) et du dossier d’incidence de la Loi sur l’eau,
  • la Safer comme intermédiaire entre la Communauté de communes, les propriétaires et les exploitants des terrains concernés et pour gérer la réserve foncière existante de Chevrion.