Les déplacements

Depuis 2010, une réflexion sur les déplacements a été engagée sur le Pays des Herbiers.

l’Agenda 21 et les deplacements

sticker Agenda21Lors de la réalisation de l’Agenda 21, la problématique des transports et déplacements est ressortie comme un enjeu fort à relever par le territoire.

Avec un usage de la voiture très ancré dans les habitudes, le Pays des Herbiers veut renverser la tendance afin de :

  • Améliorer la sécurité routière pour tous les usagers, et notamment les plus vulnérables ( piétons, cyclistes, enfants, personnes à mobilité réduite)
  • Construire une ville plus agréable à vivre et plus favorable à la santé de ses habitants
  • Anticiper un changement de contexte inéluctable aux répercussions fortes sur le mode de vie des ménages : l’augmentation du prix du pétrole et donc du carburant
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre

La Communauté de Communes a ainsi inscrit dans son Agenda 21 trois actions clés en matière de déplacements :

  • Réalisation d’un schéma directeur intercommunal de déplacements
  • Mise en œuvre et sécurisation de liaisons douces
  • Promotion du covoiturage

le schéma de déplacements

Le schéma directeur intercommunal de déplacements a été réalisé en 2010.

carte des déplacements

Les infrastructures existantes

  • Une bonne desserte routière pouvant conforter l’usage de l’automobile.
  • Une offre de transports en commun (cars départementaux) qui répond essentiellement aux besoins des scolaires, très faiblement utilisée par les actifs du territoire.
  • Une pratique limitée ou délicate de la marche ou du vélo, mais un fort potentiel de développement.

Les pratiques*

80 % des trajets sont réalisés à l’échelle communautaire, soit sur un rayon de 10 à 12 km.

Mais 87% de ces trajets sont faits en voiture individuelle !

Détail de la répartition des modes de déplacements au Pays des Herbiers – 2010 – tous motifs confondus :

illustration 1

Et encore plus détaillé en fonction des motifs :

illustration 2

  • En moyenne 1,94 voiture et 2,2 vélos par ménage
  • Seuls 6 % des habitants utilisent les TC existants (lignes de cars du conseil général)
  • 29 % des automobilistes disent rencontrer des difficultés liées aux embouteillages alors que très peu de difficultés sont indiquées sur les autres modes
  • Une volonté de stationner au plus près du lieu de destination, des pratiques parfois gênantes

* (d’après une enquête mobilité réalisée du 22 mars au 2 avril 2010 auprès d’un panel de 500 ménages du territoire)

Les actions

Le programme retenu repose sur 13 grandes actions.

Elles répondent aux enjeux identifiés par le diagnostic :

  • Redonner une vraie place aux modes de déplacements doux
  • Améliorer la sécurité de tous les déplacements
  • Promouvoir des modes de transports alternatifs à la voiture personnelle
  • Poursuivre la démarche vers une mobilité durable.

carte des déplacements

Ce programme d’actions s’articule autour de la volonté :

  • D’un développement de la pratique du vélo et de la marche
  • D’une meilleure cohabitation entre les modes (partage de voirie, sécurisation),
  • De la promotion des modes alternatifs à la voiture particulière basée sur la communication de l’offre actuelle et le développement de la pratique du covoiturage,
  • De la sensibilisation auprès des habitants afin de les accompagner vers une mobilité durable

Exemples des 1ères actions menées ?

L’opération « Vélo électrique » !